Bienvenue à Contamine-Sarzin

Vous êtes ici : Accueil > Cadre de vie > Eau, Assainissement > Réseau d’eau > Rapports d’analyses de la Régie Départementale d’Assistance (RDA) et de l’entreprise C.D.F.Environnement > RDA - Bilan hydraulique du réseau d’alimentation en eau potable au 19 mai 2011

RDA - Bilan hydraulique du réseau d’alimentation en eau potable au 19 mai 2011

 A Contamine Sarzin, le 21 juin 2011

 Chers administrés,

 Le 31 décembre 2010, à notre stupéfaction, nous avons constaté que le réservoir " Chez Gaspard " s’était vidé complètement. Malgré une arrivée de 180 à 200m3 d’eau par jour, nous n’avons jamais réussi à remonter les niveaux à plus de 15/20cm dans ce réservoir, et ce, pendant plusieurs mois.

Nous avons pallié, au quotidien, afin de faire face à ce phénomène en fermant un réservoir et, en ouvrant un autre, et ce, plusieurs fois par jour, de façon à essayer d’apporter de l’eau surtout aux habitants du haut de Contamine et de Villard qui étaient les premiers touchés par ce manque d’eau. Devant cet état de fait, afin de solutionner ce problème, nous avons fait appel à deux bureaux d’études (public et privé) afin de trouver où partait cette eau en quantité.

 Le 11 mai 2011 vers 17h00, les deux réservoirs et les colonnes les alimentant étaient vides, ce qui empêchait toute distribution d’eau aux habitants jusqu’au lendemain matin 10h00. C’est pourquoi, nous avons pris un arrêté, assez drastique, de façon à couper l’eau plusieurs heures par jour et le soir pour permettre aux habitants de Contamine d’avoir de l’eau, le matin, à partir de 06h00 jusqu’à 10h00 et le soir de 17h00 à 22h00. Malgré ces dispositions les réservoirs restaient vides avec un tirage de plus de 180 à 200m3 par jour.

Un bilan hydraulique en eau potable, ci-joint, a été établi par la Régie Départementale d’Assistance (RDA). Ce bilan fait nettement ressortir  :

 1/ Des prélèvements épisodiques nocturnes importants entre 0h00 et 5h00 du matin allant de 10 à 40m3 par heure. Ces tirages sont inattendus et ne correspondent pas à l’évolution habituelle des volumes nocturnes. Ces prélèvements importants sont probablement liés, d’après la RDA, à une activité agricole ou industrielle d’un ou plusieurs abonné(s).

 2/ Un débit du réseau (fuite ou tirage anormal) compris entre 3 et 4m3 par heure qui représente en valeur un indice linéaire de fuite inférieure à 3m3 par jour kilomètre, valeur qualifiée classiquement de bonne.

Un débit moyen de mise en distribution toutes les 10 minutes de 8m3 par heure avec certains jours des dépassements de 11m3 par heure.

 En conclusion de son rapport, la RDA nous sensibilise et nous indique que le ou les abonné(s) susceptible(s) de faire un usage excessif de l’eau devra(ont) être recherché(s).

 Sous la pression des deux bureaux d’études, la mise en place de chambres avec compteurs tous les 500 à 700 mètres permettra de sectoriser, de localiser et de maîtriser les causes de ce déséquilibre entre les ressources et les besoins de la collectivité.

 Egalement, de son côté, la municipalité va continuer la mise en place de la colonne d’eau reliant le réservoir de Villard à la colonne d’eau desservant le réservoir de chez Gaspard au Chef Lieu. Ces travaux ont été attribués, par appel d’offres, à l’entreprise Besson (74270 Marlioz) et commenceront dès que possible.

 Nous précisons que les deux bureaux d’études en charge de ce dossier vont poursuivre leurs investigations tant que nous n’aurons pas trouvé ce qui se passe réellement sur le réseau.

 Nous ne manquerons pas de vous tenir informés de l’évolution de la situation dès que les travaux réalisés par l’entreprise Besson ainsi que la sectorisation par le biais de l’installation de chambres seront achevés.

 En ce qui concerne l’information, celle-ci s’est faite à chaque réunion de conseil municipal. Nous n’avons pas pu nous exprimer auprès de la population sur ce dossier tant que nous n’étions pas en possession des deux rapports des bureaux d’études.

 Sachez chers administrés que nous n’avons de cesse d’œuvrer au quotidien (nuit et jour) pour faire en sorte qu’une issue rapide intervienne face à une situation que l’on ne maîtrise pas.

Notre attention s’adresse tout particulièrement aux familles qui sont victimes au quotidien, car nous devons vous mentionner qu’un nombre important de familles ne sont quant à elles, pas du tout concernées par le manque d’eau.

Monsieur le Maire, ses adjoints et ses conseillers municipaux

 Le Maire,

 Alain Chamosset

 

Devant le retour spectaculaire de l’eau, l’arrêté n°A_2011_043 est abrogé ce jour.